Recrutement d’un(e) Consultant(e) Elaboration des indicateurs de suivi évaluation de la fragilité du pays

Country: Guinea
Language: EN
Number: 3119110
Publication date: 14-07-2017
Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)

Description

Recrutement d’un(e) Consultant(e) Elaboration des indicateurs de suivi évaluation de la fragilité du pays
Procurement Process : Other
Office : Guinée - GUINEA
Deadline : 23-Jul-17
Posted on : 13-Jul-17
Development Area : OTHER
Reference Number : 39215
Link to Atlas Project :
00063738 - Appui à la SRP et à la SNDS
Documents :
TRRs
Overview :

Malgré ses immenses potentialités naturelles, la Guinée, avec une population estimée à plus de 10 millions d’habitants, reste parmi les pays les moins avancés et figure parmi les Etats fragiles. Selon le rapport mondial sur le développement humain 2015 publié par le PNUD, la Guinée est classée 182ème /188 contre 179ème /187 en 2013. Même si le pays a réalisé d’importants progrès dans le domaine de l’accès à l’éducation et de la santé, aucun OMD n’a été atteint à l’horizon 2015. Ce bilan est imputable au système de gouvernance qui a engendré de nombreuses crises ayant fragilisé les institutions publiques et limité les capacités du pays à mobiliser les investissements et le savoir-faire nécessaires à sa transformation économique et sociale.

C’est avec ce bilan que la Guinée, à l’instar des autres Nations du monde, s’est alignée sur le nouvel agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD) ainsi que sur l’agenda 2063 de l’Union Africaine (UA).

L’agenda 2030 repose sur un programme universel articulé autour de 17 Objectifs de développement durable (ODD) pour la période 2015-2030. Ce programme vise à : (i) éradiquer la faim et l’extrême pauvreté, (ii) réduire les inégalités au sein des États et entre États, (iii) atteindre l’égalité entre hommes et femmes, (iv) améliorer la gestion de l’eau et de l’énergie et (v) agir vite contre le changement climatique. Selon les analystes, la réalisation de ces objectifs coûterait entre 3.300 et 4.500 milliards de dollars (entre 3 000 et 4 100 milliards d’euros) par an.

Pour être au rendez-vous de cet important agenda à l’horizon 2030, après la fin de l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui a eu des conséquences dévastatrices sur le plan économique et social, le Pays, avec l’appui des PTF, notamment le PNUD en partenariat avec la BAD, s’est dotée d’une Vision d’une Guinée Emergente à l’Horizon 2040. Sur cette base, le Gouvernement a bâti un plan national de développement économique et social (PNDES 2016-2020) comme instrument d’opérationnalisation quinquennale de ladite vision. Le PNDES, formellement adopté par l’Assemblée Nationale, est désormais l’unique document de référence pour toutes les interventions du Gouvernement et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) en matière de développement au cours des cinq prochaines années. Il est aligné sur les ODD et s’est fixé comme objectif global de « promouvoir une croissance forte et de qualité pour améliorer le bien-être des Guinéens, opérer la transformation structurelle de l’économie, tout en mettant le pays sur la trajectoire du développement durable ».

Dans la même dynamique, le Gouvernement a entamé depuis 2016, la mise en œuvre du New Deal comme cadre accélérateur de l’atteinte des ODD et des objectifs du PNDES. A ce titre, en 2016, un rapport national d’évaluation de la fragilité du pays a été élaboré et validé. Dans ce rapport le spectre de fragilité de la Guinée a été élaboré sur la base des performances du pays dans les cinq PSG du New Deal, de manière participative et en impliquant toutes les parties prenantes des différents secteurs. Les causes et facteurs de fragilités identifiés sont entre autres :

  • la faible application ou la non application des textes de lois et des mécanismes et procédures ;
  • la faiblesse des capacités à tous les niveaux :
  • la corruption et l’impunité
  • les acteurs économiques comme la prépondérance du caractère informel de l’activité économique, le faible développement du secteur privé, le faible dynamisme des secteurs de croissance et le niveau élevé de chômage des jeunes.
  • les inégalités/marginalisations qui touchent en particulier les femmes.

Les résultats de ce rapport ont été pris en compte dans l’élaboration du PNDES.

Au terme du processus d’actualisation du cadre de planification national, le défi le plus important demeure le suivi évaluation de la mise en œuvre du PNDES y compris les ODD. Ainsi, le Gouvernement a mis en place un dispositif de suivi évaluation (DISE) du PNDES qui implique tous les acteurs du système statistique national, notamment, l’Institut National de la Statistique (INS) qui en assure la coordination. Toutes les dimensions du PNDES doivent être prises en compte dans la matrice de suivi évaluation du PNDES y compris l’état de fragilité du pays.

C’est pourquoi, le Gouvernement envisage, avec l’appui des PTF, notamment le PNUD en partenariat avec la BAD, d’élaborer des indicateurs de suivi évaluation de la fragilité du pays qui devront être intégrés dans le DISE du PNDES.

Pour ce faire, le Ministère du Plan et de la Coopération International, chargé de processus PNDES, a sollicité auprès du PNUD, le recrutement d’un consultant national chargé de l’élaboration des indicateurs de suivi évaluation de la fragilité en lien avec la mise en œuvre du PNDES.

 


Other tenders from Guinea за for this period

Recrutement d’un cabinet National pour l’Appui à la vulgarisation/popularisation des ODD et du New Deal Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)

Recrutement de quatre (4) Consultants Nationaux pour le Ministère de Plan et de la Coopération internationale Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)

Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) pour l’ l’évaluation du No 0009688, Renforcement de la confiance et des partis politiques et de l’électorat (RECOPPEL 2) Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)